FAKE NEWS : 53% des Français partagent des informations sans vérifier la source

À l’occasion d’une conférence sur les fake news organisée par le ministère de Affaires Étrangères, le cabinet BVA a réalisé pour La Villa Numeris un sondage auprès des Français pour connaître leur perception des fake news et les moyens envisagés pour les réguler.


Internet, source principale d’information pour les moins de 35 ans

Dans la journée du 21 au 22 mars, 1053 Français de 18 ans et plus ont répondu à un sondage portant sur les moyens utilisés pour s’informer. Il en est ressorti qu’Internet et la télévision sont aux coude à coude, avec 62% d’usagers qui clament s’informer par ces canaux. Toutefois les tendances ne sont pas les mêmes selon les classes sociales et l’âge des participants.

Ainsi, pour les moins de 35 ans, Internet se révèle être la source d’information la plus plébiscitée avec 83% des répondants, dont 72% de cadres. La télévision reste cependant un autre canal fort d’information, notamment pour les ouvriers (88%) et les seniors (77%).



La radio occupe la troisième place du podium avec 49% d’auditeurs français (55% de 35-49 ans, 53% de CSP+ et de femmes). La presse papier continue d’essuyer la crise de son média avec 32% de lecteurs dont 50% de 65 ans et + et 36% de 50-64 ans.


Un partage d’information sans vérifier la source

Sur les réseaux sociaux, les Français sont 58% à affirmer qu’ils partagent une information qu’ils trouvent intéressante. Certains ont même le clic facile puisque 4% le font systématiquement et 15% le font souvent.

Au sein de ces personnes qui partagent les informations, ils sont 59% à le faire pour susciter l’intérêt ou provoquer une réaction auprès de leur entourage « même s'[ils savent] que la source de cette information n’est pas parfaitement fiable« . Toujours chez ces relayeurs d’informations : 53% ne vérifient pas leur source.



D’une manière globale ce sont donc entre 31 et 34% des Français qui partagent une information dont la source n’est pas vérifiée.


La lutte contre les fake news en France

L’étude de BVA entre ensuite dans le vif du sujet : la perception des fake news par les Français. 75 % d’entre eux pensent avoir été confrontés à une fake news sur Internet, dont 18% estiment avoir été induits en erreur par ce type d’information. Plus intéressant encore, les utilisateurs sont 82 % à affirmer que le principal vecteur de fausse information sont les réseaux sociaux.

52 % estiment que les influenceurs comme les personnalités média, journalistes et télévision propagent des fake news, contre seulement 15% pensent que leur entourage en diffuse. 76 % ont globalement confiance dans les média traditionnels et 72 % font confiance à leur entourage.



Enfin, pour une bonne partie des Français, l’auto-régulation des acteurs du marché n’est pas une solution pour lutter contre les fake news. 53% s’orientent vers une contrainte des plateformes à développer des bonnes pratiques et 39% vers une démarche de prévention du public. Pour terminer, 76% des interrogés sont favorables à la mise en place d’un autorité indépendante pour lutter contre les fausses informations.


Source article : https://www.blogdumoderateur.com/francais-fake-news-etude/

Agence CC • 1 rue Foch 66000 Perpignan

contact@communityconsult.net

06.51.24.24.61

Mentions légales

  • Facebook - Community consult
  • Instagram - Community consult
  • Twitter - Community consultle blanc
  • YouTube - Community consult

© Copyright 2018 | #COMMUNITY CONSULT

Made in Pays Catalan