BAD BUZZ

Bad buzz célèbres (2018-2019) : Nocibé, le tweet d'Alain Bizeul

En février 2019, le directeur marketing de Nocibé, Alain Bizeul, a publié des tweets racistes et islamophobes suite à l’annonce de la démission de l’humoriste Yassine Belattar de la chaîne LCI. On pouvait y lire des choses comme « sale islamiste de merde » ou d’autres « joyeusetés ».  Ces propos, bien qu’ils furent supprimés et attachés à l’unique pensée d’Alain Bizeul, et non à celle de l’entreprise Nocibé, ont créé un appel au boycott de la société de cosmétiques et crée une vrai crise d’e-réputation. 


H&M : une photo à l'origine d'un bad buzz 



Photo en question, provenant du site web d’H&M (retirée depuis)


H&M a aussi connu son bad buzz en 2018 suite à la publication d’une photographie sur leur site web où l’on peut voir un petit garçon noir porter un sweat vert sur lequel on peut lire : « Coolest Monkey in the Jungle ». Il n’en fallait pas moins pour générer 2,3 millions de tweets contre la boîte et lancer une véritable crise pour l’entreprise.


Celio : 



Comme un tas d’autres marques de vêtements, Celio a subi les conséquences de ses actes. En 2018, le magasin de Rouen, qui lacérait des vêtements neufs plutôt que de les donner, a vu son secret révélé au grand jour avec cette photo; les réactions ne se sont pas fait attendre et la marque a connu un véritable Boycott par la suite. 



Dolce & Gabbana :


🎥 > https://youtu.be/0uDBo1TM7AM


120 millions de messages et de tweets sur l’année 2018, c’est le chiffre pharaonique qu’a atteint la marque Dolce & Gabbana après son entrée catastrophique sur le marché chinois avec cette publicité. Dans cette série de publicité reprenant le format de tuto, on y voit une jeune femme chinoise en train de manger un énorme plat de spaghettis bolognaises, mais aussi une pizza. La voix off va alors expliquer à cette jeune fille comment manger ces spécialités italiennes avec des baguettes. Bien évidemment, la vidéo lance un véritable bad buzz en Chine. Au delà de l'aspect simpliste de la jeune femme donnée par Dolce & Gabbana dans la publicité, les Chinois voient dans cette publicité un acte contre leur culture.

 

Nike et Coline Kaepernick :



En 2018, Nike s’associe avec Coline Kaepernick, star du football américain pour une campagne publicitaire. 

Cette campagne va créer un buzz monumental sur Internet suite au passé de Colin Kaepernick. En effet en 2016, lors de l’hymne national américain le footballeur a refusé de se lever pour protester contre la brutalité et le racisme de la police. Résultats inattendus pour Nike provoquant une augmentation des ventes en ligne de 31% au cours du week-end suivant le début de la campagne et générant plus de 8,2 millions de mentions sur les réseaux sociaux.


Dale of Norway:



En 2018, la marque Dale of Norway s’est également attiré les foudres des internautes en ajoutant des sigles utilisés par les néonazis sur les vêtements des athlètes norvégiens des J.O. d’hiver. Rapidement, cela fait le tour du monde et se retrouve en une du New York Times et du Daily Mail. 


Facebook : le scandale Cambridge Analytica



Toujours en 2018, Facebook a subi un des plus gros scandales de son histoire. Suite à une fuite de données personnelles touchant 50 millions d'utilisateurs, une enquête a été ouverte sur Cambridge Analytica qui s'était procurée les données de millions d'utilisateurs. L'enquête a alors révélé que Facebook avait permis à l'entreprise d'avoir accès aux données de plus de 50 millions d'internautes sans les avertir au préalable. Ces données auraient permis d’orienter les avis de certains électeurs durant la campagne présidentielle américaine de 2016. Encore aujourd'hui, Facebook paye les conséquences de ce bad buzz.